Ozempic : L’abus de médicaments contre le diabète pour perdre du poids inquiète les autorités

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a alerté le 1er mars 2023 sur un abus d’Ozempic, un médicament antidiabétique.

Depuis plusieurs mois, les internautes utilisent le produit pour supprimer la faim et ainsi perdre du poids… Les autorités françaises craignent une pénurie due aux « faux patients ».

L’ANSM met en garde contre un usage abusif d’Ozempic
Cette « tendance » alarmante qui apparaît en Australie a accumulé près de 596 millions de vues sur TikTok… Non, vous ne devriez PAS utiliser Ozempic, un médicament antidiabétique, SURTOUT pour supprimer la faim et perdre du poids !

 

Ozempic : L'abus de médicaments contre le diabète pour perdre du poids inquiète les autorités

 

 

Cette pratique inquiète désormais les autorités sanitaires en France, qui viennent de publier mercredi 1er mars 2023 leur premier rapport sur le sujet.

Ce produit est indiqué dans le diabète de type 2 et est malheureusement mal contrôlé. Selon l’ANSM, il est disponible sur ordonnance et est utilisé par près de 215 000 patients par an.

Pourtant, parmi ces mêmes patients, 2 185 bénéficiaires d’Ozempic peuvent être considérés comme non diabétiques, selon l’agence.

 

 

Ozempic : L'abus de médicaments contre le diabète pour perdre du poids inquiète les autorités

 

Qu’est-ce que #Ozempic, cette tendance de perte de poids super dangereuse ?
Sur TikTok, les hashtags #Ozempic ou #ozempicjourney totalisent plus de 74 millions de vues.

De plus en plus d’utilisateurs font la promotion de ce « remède miracle » pour perdre du poids, un médicament contre le diabète de type 2 appelé Ozempic. On décodera ensemble 💉 _ #tiktok #trend #dangerous #ozempic #diabete

Risques de cancer de la thyroïde
« L’agence appelle les pharmaciens à signaler toute prescription suspecte, y compris celles provenant d’une plateforme ou d’une application de téléconsultation, et leur demande de refuser de délivrer le médicament en cas de doute », écrit l’AFP.

Aujourd’hui, cette tendance inquiète à la fois les responsables de la santé et les médecins. Premièrement, ces « faux diabétiques » utilisant Ozempic pour perdre du poids pourraient créer des tensions d’approvisionnement qui inquiéteraient les « vrais patients ».

Deuxièmement, cette augmentation hebdomadaire des ventes peut s’avérer dangereuse à long terme. « Le docteur Isabelle Yoldjian de l’Agence de sécurité du médicament pointe les risques de maladies biliaires ou pancréatiques ainsi que de cancer de la thyroïde. »

Ratez l’article
Le Monde Meilleur
Laissez Votre Commentaire

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!:

Ozempic : L’abus de médicaments contre le diabète pour perdre du poids inquiète les autorités
Eine 73-jährige Frau, die ihr langes, dünnes Haar nicht mag, hat einen beeindruckenden neuen Look