La surpollution sur l’Everest Comment la jeune dame essaie de sauver la merveilleuse montagne

Pour paraphraser le proverbe célèbre, cela se résume ainsi : c’est propre là où nous ne sommes pas.

Et c’est vrai. Même sur le pic le plus élevé du monde, il y a beaucoup de déchets, et parfois, dans les quartiers les plus pauvres, il y en a moins.

La situation devenait critique…

La surpollution sur l'Everest Comment la jeune dame essaie de sauver la merveilleuse montagne

Aujourd’hui, nous allons vous parler d’une femme courageuse et très responsable qui aime trop la nature pour permettre sa destruction.

Elle s’appelle Marion Cheignot-Dupuy et elle s’est lancée dans le nettoyage de l’Everest.

On ne surprend plus personne avec des déchets, mais ceux-ci se trouvent à une altitude de plus de 8800 mètres !

La surpollution sur l'Everest Comment la jeune dame essaie de sauver la merveilleuse montagne

Comment ont-ils atterri là-haut ?

Et tout est très simple, les alpinistes-conquérants de la montagne l’ont laissé là et ne l’ont pas emporté avec eux.

Leur objectif principal est de gravir le sommet, prendre des photos et cocher une case.

La surpollution sur l'Everest Comment la jeune dame essaie de sauver la merveilleuse montagne

Et que les déchets restent.

Comme l’expliquent les alpinistes eux-mêmes, il est très difficile de se déplacer à une telle hauteur, et il ne reste plus de force pour nettoyer, on veut descendre plus rapidement.

Bien sûr, l’Everest n’est pas une blague…

Mais il n’y a aucune raison de détruire la nature.

La surpollution sur l'Everest Comment la jeune dame essaie de sauver la merveilleuse montagne

Et Marion avait l’intention d’améliorer la situation. En 2019, elle a reçu le prix Terre de Femmes.

Ses services de nettoyage ont été remarqués, et on a demandé à la femme de ne pas s’arrêter.

Après tout, personne d’autre ne veut le faire.

Les autorités népalaises n’ont pas organisé de projets pour nettoyer leur principale attraction.

La surpollution sur l'Everest Comment la jeune dame essaie de sauver la merveilleuse montagne

Et lorsque Marion a parlé de ses projets, on lui a attribué 50 yaks, et il y avait aussi des volontaires prêts à l’aider à accomplir une mission aussi importante gratuitement.

En dessous, sous l’Everest, dans les vallées de l’Inde et de la Chine, environ 2 milliards de personnes vivent.

Leur eau potable provient des rivières qui descendent des montagnes, et il est important pour eux qu’elles soient propres.

D’ailleurs, la Chine a déjà fermé l’accès à l’Everest de son côté, juste pour organiser le nettoyage.

Mais cela ne suffit pas. En trois ans de travail, l’équipe de Marion a retiré 8,5 tonnes de déchets !

Et c’est moins d’un quart de ce qui reste encore.

Marion Cheignot-Dupuy aime la vie sauvage et les montagnes depuis son plus jeune âge.

Et lorsqu’elle est devenue adulte, elle a déménagé au Tibet et y a vécu pendant 17 ans.

Cela lui fait mal de voir comment les gens gâchent cette beauté, et elle a l’intention de lutter contre cela.

Ratez l’article
Le Monde Meilleur
Laissez Votre Commentaire

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!:

La surpollution sur l’Everest Comment la jeune dame essaie de sauver la merveilleuse montagne
Ein fürsorglicher und freundlicher Vater baute ein Baumhaus für seine lieben Töchter: Es stellte sich heraus, dass es fabelhaft war