Les Marines ont testé au combat un blindage vieux de 3 500 ans : cela leur a donné la force de continuer à se battre pendant 11 heures d’affilée

L’armure se compose de 18 plaques de bronze. Ils sont conçus pour une personne mesurant 1,75 mètre et pesant environ 65 kilogrammes. Les plaques sont choisies de manière à protéger le guerrier du cou au genou, mais leur poids est vraiment important – au moins 18 kilogrammes.

De plus, l’apparence de l’artefact semblait trop maladroite pour un véritable combat. Les archéologues ont supposé qu’il s’agissait plutôt d’une tenue de cérémonie.

 

Les Marines ont testé au combat un blindage vieux de 3 500 ans : cela leur a donné la force de continuer à se battre pendant 11 heures d'affilée

 

L’équipe de chercheurs a alors décidé de mener une expérience pour laquelle ils ont sélectionné 13 marines grecs. Avant l’épreuve, les soldats passèrent au régime familier aux Achéens : le soir viande et vin rouge, le jour uniquement pain, fromage de chèvre, eau et olives.

Pour le test, il a été décidé d’analyser les descriptions de scènes de bataille de l’Iliade. Les scientifiques ont établi que les combats sous les murs de Troie ont commencé vers sept heures du matin et se sont terminés au plus tôt à six heures du soir.

 

Les Marines ont testé au combat un blindage vieux de 3 500 ans : cela leur a donné la force de continuer à se battre pendant 11 heures d'affilée

 

Les Marines furent formés à l’art d’utiliser les épées et les lances mycéniennes, puis on leur demanda de répéter les actions des Achéens.

À partir des rapports sur les batailles de Troie, l’équipe a également constaté que les combattants attaquaient, reculaient, récupéraient, capturaient des territoires et reculaient constamment – ​​une activité de combat qui rappelle ce que nous pourrions aujourd’hui appeler des exercices par intervalles de haute intensité.

 

Les Marines ont testé au combat un blindage vieux de 3 500 ans : cela leur a donné la force de continuer à se battre pendant 11 heures d'affilée

 

Tous les participants ont facilement complété le protocole de simulation de combat de 11 heures. Parfois, les Marines prenaient des pauses pour prendre une collation, comme de telles activités étaient décrites dans l’Iliade.

En fin de compte, grâce aux efforts exhaustifs des Marines portant des répliques de l’armure Dendra, l’équipe a découvert que l’armure ne limitait pas la capacité de combat du guerrier et ne causait pas de tension importante à celui qui la portait.

 

 

Nos résultats confortent l’idée selon laquelle les Mycéniens ont exercé une influence si puissante en Méditerranée orientale, au moins en partie grâce à leur armure habile.

Des centaines de guerriers blindés constituaient une force incroyable ; des combattants légèrement armés ne pouvaient tout simplement pas rivaliser avec eux, a déclaré l’un des auteurs de l’étude.

Le travail des reconstructeurs pourrait potentiellement contribuer à faire la lumière sur l’un des tournants les plus extraordinaires de l’histoire : l’effondrement de la civilisation en Méditerranée orientale. Après lui, commence l’âge du fer.

Ratez l’article
Le Monde Meilleur
Laissez Votre Commentaire

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!:

Les Marines ont testé au combat un blindage vieux de 3 500 ans : cela leur a donné la force de continuer à se battre pendant 11 heures d’affilée
L’amitié la plus douce : un petit singe chevauche un petit tigre